Asthme et sport : les exercices à éviter

Méthode par excellence pour lutter contre les troubles respiratoires, le sport apporte de nombreux bienfaits aux asthmatiques. Il ouvre la cage thoracique permettant une bonne oxygénation et lutter contre la sensation d’étouffement. Cependant tous les exercices ne sont pas indiqués, il importe de respecter certaines conditions et bien choisir ses activités.

Les activités d’endurance

Les pratiques sportives qui demandent une forte intensité et des entrainements rigoureux présentent un grand danger pour les asthmatiques, tel que le marathon, triathlon ou pentathlon. Elles peuvent causer l’hyperventilation et un affaiblissement de l’ensemble du système immunitaire à cause de l’augmentation de l’hormone lié à l’adrénaline et à la cortisone. Il est donc important de respecter un certain degré de rythme et fournir des efforts modérés et progressifs.

L’aérobic et activités violentes

Contrairement aux idées reçues, l’aérobic peut être nocive aux asthmatiques. Une sorte d’exercice d’endurance cardiovasculaire, elle peut provoquer une crise d’essoufflement et une gêne respiratoire. Il en est de même pour les sports extrêmes comme l’escalade, ice racing et ascension rapide. Les personnes souffrant de trouble respiratoire ont du mal à supporter les altitudes et les efforts draconiens.

La plongée sous-marine

Il y en a tout un paradoxe, les activités de plongée sont à la fois bénéfiques et dangereuses. Toutefois, elles sont contre-indiquées aux asthmatiques. Elles réclament une accélération du rythme respiratoire, pouvant provoquer un accident de décompression et l’étouffement. Le sinus peut être bloqué lors de la descente et la remontée peut s’accompagner d’une forte douleur à la poitrine.

L’équitation

En raison des allergènes présents dans les poils du cheval et dans les pailles, l’équitation est déconseillée aux asthmatiques. Elle peut favoriser les réactions allergiques déclenchant les crises d’essoufflement. Ainsi, sont aussi interdits les animaux de compagnie comme les chats et les chiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *